• Holivia lève 2 millions d'euros pour prendre soin de la santé mentale en entreprise

  • Card image cap

    Créée en 2020, la start-up Holivia a annoncé ce 10 février une première levée de 2 millions d'euros pour sa solution dans le soutien psychologique des salariés.

    Portée par la BPI, la start-up accueille également en son capital 50 Partners et le fonds américain Acadian Ventures. 

     

    Les fonds levés serviront à développer la plateforme et accélérer le recrutement pour renforcer ses équipes commerciales, marketing et R&D : d’ici la fin de l’année, 20 personnes devraient rejoindre l’équipe composée de 6 membres actuellement.

     

    En lançant Holivia, "on a souhaité ouvrir le dialogue sur un sujet qui est encore un peu tabou en entreprise", confie l’un des cofondateur Jérôme Crest, qui a lui-même vécu un burnout. 

    “J’ai subi un burn-out en lien avec mon parcours professionnel et je sais à quel point le stress peut nuire à la performance et à mes capacités de travail”.

    Même si les entreprises ont l'obligation réglementaire de préserver leurs salariés des risques psychosociaux et "les DRH ont envie d'aller plus loin pour prendre soin de leurs équipes, surtout depuis la crise", fait remarquer le cofondateur.

    Comment fonctionne Holivia ? 

     

    Holivia propose une solution interactive. "Après avoir rempli un questionnaire initial qui fera état de leurs besoins, les collaborateurs peuvent accéder à un programme d'accompagnement personnalisé", explique Jérôme Crest. "La plateforme propose une centaine de contenus self-care pour aller plus loin entre les sessions, des exercices de méditation par exemple".

     

    Toutes les données de contexte sont transmises au psychologue, qui accompagne ensuite le salarié en visio. En pratique, Holivia propose des créneaux de 8 heures à 22 heures. Les DRH autorisent les collaborateurs à utiliser la plateforme sur leur temps de travail même si ces derniers l'utilisent plutôt entre midi et deux ou le soir.

    La start-up collabore avec une vingtaine de psychologues, la plupart étant également coachs en entreprise. Ceux-ci, qui exercent en libéral à côté, sont rémunérés par la start-up à la session.

    Bien-être des salariés : un marché naissant qui se développe

    Le modèle économique de Holivia repose sur un forfait par salarié couvert chaque mois pour un accès illimité au service de healthcare avec « l’intégration d’un nombre de séances total calculé en fonction du nombre de collaborateurs ». Comme Teale ou mindDay, Holivia fait partie d’une vague de start-ups qui cherchent à s’imposer sur les solutions d’accompagnement pour la santé mentale des salariés.

    « C’est un marché naissant et large à la fois. Nous voulons nous distinguer en ciblant les ETI c’est-à-dire les entreprises entre 250 et 5000 salariés, y compris celles du secteur industriel. Nous ne sommes pas uniquement un outil de mise en relation entre salariés et experts psychologues mais aussi un outil de performance RH », commente Jérôme Crest.



    https://www.rhmatin.com/qvt/bien-etre-travail/bien-etre-salaries-holivia-leve-2-millions-euros.html