• Il pleut des licornes sur l’hexagone…

  • Card image cap

    Les licornes sont des créatures légendaires dotées d’une corne unique, elles nous renvoient directement aux contes de fées et à l’imaginaire de notre enfance. Dans le monde économique, leur nom est aussi utilisé pour qualifier une certaine catégorie d’entreprise.

    Des entreprises qui font rêver en raison de la fulgurance de leur succès. Des entreprises ultra-innovantes, non cotées en bourse. Des entreprises qui jouissent d’une croissance extrêmement rapide et qui sont financées par des fonds extérieurs qui leur permettent de valoriser leurs structures à plus d’un milliard de dollars.

    Un apanage qui concerne donc un nombre restreint d’entreprises.

     

    Un début d’année en fanfare 

    En ce début d’année, la French Tech connaît un démarrage en trombe, il pleut des licornes sur l’hexagone, elles sont désormais au nombre de 26. Après la place de marché en ligne Ankorstore, la néobanque Qonto ou encore PayFit que nous mettions en lumière dans un de nos derniers articles, c’est désormais au tour d’Exotec, fabricant de robots pour les acteurs du e-commerce et de Spendesk spécialisée dans la gestion de moyen de paiements pour les collaborateurs d'entreprises de devenir respectivement les 25ème et 26ème licornes françaises.

    Le chef de l’Etat Emmanuel Macron s’est réjoui sur Twitter d’avoir dépassé le cap des 25 licornes françaises, qu’il avait fixé en 2019 pour 2025, avec trois ans d’avance donc. Il a toutefois nuancé ses propos en affirmant que : « La French Tech, ce n’est évidemment pas que les licornes. Mais je les vois en quelque sorte comme des exemples, des modèles pour l’ensemble de l’écosystème. Derrière, il y a près de 20 000 start-ups qui, par leur impact, sont essentielles à notre économie, à notre société. ».

     

    Les licornes comme “portes-drapeaux” de la French Tech 

    Les licornes seraient, selon le président de République, à voir comme les porte-drapeaux de la French Tech. Véritables fers de lance de la Start-up Nation, elles changent la vie des Français. Ils seraient plus d’un sur deux à les utiliser. Certaines de ces jeunes pousses apportent de vraies réponses aux défis sociétaux du moment comme Back Market, de santé comme Doctolib, ou Lydia, pour les petits remboursements du quotidien.

    Derrière, ce phénomène de multiplication des licornes et les montants astronomiques des valorisations annoncées lors des derniers mois, l’impact de ces dernières sur l’économie est concret. En France, les start-ups emploient 1,5 millions de salariés. En outre, parmi elles près de la moitié se créent hors de la région parisienne. Dès lors, elles contribuent à la redynamisation des bassins de vie locaux. Ainsi, au-delà de l’effet de mode, la pluie de licornes sur l’hexagone est un moteur de compétitivité et d’attractivité pour notre pays.

    L’étape supérieure selon Emmanuel Macron toujours, est de voir émerger « dix géants de la Tech d’ici 2030 au niveau européen » afin que l’Europe se réaffirme au niveau mondial où les concurrences américaine et asiatiques en matière de Tech font rage. En tout cas, cette pluie de licornes sur l’hexagone appelle des jours ensoleillés…



    https://www.challenges.fr/high-tech/french-tech/la-france-celebre-sa-25eme-licorne-et-apres_797347