• Mansa ou l'art de s'associer Ă  d'autres startups pour innover dans le secteur bancaire

  • Card image cap
    🔎 Mansa (2019, Paris) est une startup qui facilite l'accès au crédit pour les travailleurs indépendants et les professions libérales grâce à un nouveau modèle de scoring. En effet, comme le raconte son CEO et co-fondateur Ali Rami : "aujourd'hui, le modèle de risque sur lequel s'appuient les banques est un modèle qui a été créé et adapté pour le salariat. Les banques exigent donc des fiches de paie, des revenus récurrents et provenant d'une source unique, ce que ne peuvent pas apporter les travailleurs indépendants". C’est donc pour répondre aux besoins de ces travailleurs indépendants, chaque jour de plus en plus nombreux, que Mansa a développé un nouveau modèle de scoring capable d'anticiper le montant et la régularité des revenus grâce à l'analyse de l’historique bancaire.

    🤝 Pour proposer ses services, Mansa, qui n’est pas une banque à proprement parlé, a dû s’adosser à un établissement de crédit agréé. C’est avec Ditto Bank, néobanque française, que la startup s’est associée, sur un modèle simple où Ditto Bank apporte les fonds et porte le risque et où Mansa fournit le modèle de scoring.

    🔎 Ditto Bank (2015, Paris) est une néobanque française au service des personnes ayant un besoin régulier en devises (voyageurs réguliers, expatriés, acheteurs en ligne, etc.). Ditto Bank permet d’ouvrir des comptes courants dans plusieurs devises (tous liés à une unique carte Mastercard), de gérer son argent, de réaliser des transactions de change et des virements partout dans le monde sans frais supplémentaires, le tout depuis une application mobile.

    Son fondateur, Sylvain Pignet, intrapreneur au sein du groupe Travelex, a initié en 2015 le développement de cette nouvelle banque mobile française aux côtés d’une équipe internationale fondée en mode start-up pour un lancement officiel en 2018. Il explique la genèse du projet : « Alors secrétaire général du groupe Travelex et sans cesse en déplacement à l’étranger, je rêvais d’une plateforme agile qui réunirait tous les services liés au change. J’ai alors eu l’idée d’un système qui allierait la flexibilité d’une start-up associée à l’expertise et à la solidité d’une banque à travers la détention d’un agrément bancaire ». Ditto Bank est donc le résultat d’un projet intrapreneurial au sein de la banque Travelex, et compte aujourd’hui plus de 50 salariés principalement basés à Paris.

    Mais Mansa ne s’arrête pas là dans sa collaboration avec d’autres startups puisqu’elle a décidé d’utiliser, pour certaines de ses fonctionnalités, des technologies développées par d’autres acteurs. 
    📌Pour permettre l’agrégation de comptes bancaires, Mansa utilise API Bridge, une technologie développée par Bankin (FR).
    📌Pour vérifier l’identité de l’emprunteur, Mansa fait appel à Onfido (UK) qui propose une authentification par reconnaissance faciale.
    📌Pour permettre et valider la signature électronique des contrats, Mansa utilise la solution de Yousign (FR), spécialiste de la numérisation des processus de contractualisation.

    👏 Grâce à ces multiples partenariats, Mansa permet à ses utilisateurs d’obtenir une réponse à leur demande de crédit en 10 min, et de voir les fonds débloqués en 24h. Une nouvelle preuve que la collaboration entre startups peut être un véritable accélérateur d’innovation !

    💰 Pour se développer et remplir sa mission, Mansa a levé 2 millions d’euros en 2019 et noué plusieurs partenariats stratégiques avec des acteurs français proches de leur cible, les indépendants : Kapten (marketplace de VTC), Meero (marketplace de photographes), Comet (marketplace de freelance IT), Wemind (mutuelle & CE pour indépendants) ou encore Novaa (expert-comptables pour freelances).

    Cette stratégie basée sur la collaboration et les partenariats permet à Mansa, pourtant à peine lancé, de proposer un service complet et se positionner très rapidement comme un acteur de référence pour les indépendants.

    https://forinov.com/blog/Article/Mansa_ou_lart_de_sassocier_a_dautres_startups_pour_innover_dans_le_secteur_bancaire_72.html