• L’application qui va permettre à plus de 600 millions de personnes sourdes de prendre le volant sans danger

  • Card image cap

    Alors que la législation de certains pays n’autorise pas les personnes sourdes à conduire, une étudiante saoudienne a mis au point une solution susceptible de changer la donne. Celle-ci consiste en un système capable de traduire les sons en signaux qui s’affichent sur un écran.

    Dans certains pays comme la Bolivie, Haïti, l’Ukraine, l’Égypte, le Maroc, le Laos ou encore le Paraguay, il n’est effectivement pas possible d’obtenir un permis de conduire en étant sourd. Cette restriction toucherait plus de 640 millions de personnes. Pourtant, le droit de conduire est considéré comme un droit fondamental étant donné que pour se rendre au travail ou accéder aux services médicaux, certains d’entre nous en ont besoin.

    Beaucoup d’espoir est donc placé dans l’application de cette étudiante saoudienne !

     

    Un appareil qui convertit les sons en signaux graphiques


    Il s’agit d'un appareil qui utilise des capteurs acoustiques. Les sons sont ensuite traduits et transmis au conducteur via un écran. Concrètement, ce dernier affiche des éléments qui permettent à la personne sourde d’identifier les sons environnants.



    Un système de couleurs et d'images


    Le choix des symboles et éléments graphiques n'est pas anodin. Étant donné que de nombreux sourds ne sont pas alphabétisés, Renad dit avoir ajouté des couleurs et des images au système afin de les alerter plus rapidement.

    La jeune inventrice espère que sa solution fera évoluer le Code de la Route dans les pays qui n’autorisent pas les sourds à conduire. « Cette invention permettra à environ 644 millions de personnes sourdes dans le monde de conduire des voitures et leur donnera la capacité de percevoir les sons à travers le sens de la vue », a-t-elle indiqué, rapport Gulf News.

     


    Réduire les inégalités

    En plus de ces points positifs, l’invention devrait également faciliter « l’inclusion » des personnes dont l’acuité auditive est diminuée de façon importante ou totale. Il faut savoir que grâce à sa création, la jeune étudiante saoudienne a été désignée par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle comme la meilleure inventrice au monde en 2020. Renad s’est vu aussi attribuer une médaille d’or à l’Exposition internationale des inventions et des innovations en Malaisie en 2019 et a remporté le prix d’or à l’Olympiade internationale de Corée pour la meilleure invention au monde (2020).



    Source : Article Neozone