• Portraits de ces français acteurs du web 3.0

  • Card image cap

    Vous le savez au cours du temps, l'univers du WEB, son utilisation et son contenu ont changés au cours du temps et des différentes innovations et évolutions de notre société. C'est pour cela qu'aujourd'hui les experts du monde numérique expliquent que nous sommes arrivés à la période de transition au WEB 3.0.

    Mais comment définir le WEB 3.0 ?

    On pourrait simplement définir le Web 3.0 comme la troisième génération des services d'internet qui seraient pilotés par les données dans le but de créer des sites plus connectés et ouverts. A noter que depuis de nombreuses années le Web s'est transformé lentement en Web 1.0 - 2.0 et aujourd'hui 3.0, mais ces périodes de transitions sont longues, et nous ne sommes donc pas aujourd'hui dans la finalité du Web 3.0. Découvrons dans la suite de cet article, les français qui sont au cœur de cette évolution du Web.

     

    JĂ©rĂ´me Tychey : Cometh

    Ce dernier est le fondateur de la start-up Cometh, une entreprise de production de jeux basés sur la blockchain. Ancien très gros joueur de Warcraft, le domaine du gaming était donc un terrain de jeu parfait pour développer son activité. Le premier jeu Cometh.io développé sur la blockchain Polygon à accumulé 10 000 joueurs en 2021, un chiffre très largement suffisant pour débloquer des fonds avec 10 millions de dollars. En plus du développement de jeux vidéos Cometh propose aux autres entreprises de développement des outils pour intégrer la blockchain dans leurs prochaines créations. Un business plan malin et à un futur certain, dont nous entendrons sûrement parler dans un futur proche.

     

    SĂ©raphie de Tracy : Cohort

    Cohort est une jeune start-up fondée par l'ex étudiante d'HEC Séraphie de Tracy. L'entreprise propose une solution SaaS pour démocratiser l'usage des NFT pour les marques ainsi que leurs clients. La plateforme est également développée sur la blockchain Polygon, et ambitionne d'être la première blockchain positive pour le climat. Le réseau s'est engagé à devenir neutre en carbone d'ici la fin de l'année 2022. Tout est allé très vite pour Cohort, quelques semaines seulement pour monter le produit puis signer les premiers clients. Cohort est une startup ambitieuse et qui a intégrée le réseau 3founders, ce qui va sûrement permettre à la jeune pousse d'éclore encore un peu plus vite.

     

    Sebastien Borget : The Sandbox

    Nous le savons le métaverse fait couler beaucoup d'encre depuis quelques mois. Avec l'engouement autour de la plateforme de nombreux projets se sont lancés, et parmi eux The Sandbox est devenu incontournable. Fondé par deux français, Arthur Madrid et Sebastien Borget, l'entreprise propose de permettre aux créateurs de jeu de faire de leurs n'importe quel contenu créée en 3D (personnages, objets) d'être associé à un NFT et qui peut être revendu en tout transparence sur une place de marché. Comme quoi le secteur du jeu vidéo va être un des plus impacté par l'essor des blockchains.

     

    Nicolas Julia : Sorare

    Trouvant aussi en les NFT un avenir pour l'expérience du divertissement sportif sur le Web 3.0, Nicolas Julia et Adrien Monfort se lancent dès 2017 avec leur entreprise Sorare. Basée sur l'achat et la revente de carte digitale rares, la plateforme compte aujourd'hui 270 000 utilisateurs actifs et 1 million d'inscrits au total. Une belle revanche sur les investisseurs au départ sceptique sur le projet des deux collaborateurs. Avec une valorisation aujourd'hui estimée à 4.3 milliards de dollars, ces derniers doivent se mordre les doigts de ne pas avoir cru dans le projet des deux français qui risque d'être un pilier de l'intégration de la blockchain dans l'environnement du divertissement sportif. Sorare a d'ailleurs annoncé un partenariat avec la MLB (Major League Baseball), aux États-Unis et ne compte pas s'arrêter là.

     

     

     

    By Touaux Clément

     

     

     

     

     



    https://start.lesechos.fr/innovations-startups/portraits-innovateurs/ces-francais-qui-batissent-le-business-du-web3-1409411