• Notre TOP 5 des startups qui annoncent l’ère de l’industrie 4.0

  • Card image cap
    Les différentes révolutions industrielles ont été marquées par une innovation de rupture qui a modifié toute notre façon de concevoir. La 1ère révolution industrielle a eu lieu grâce à la machine à vapeur, la 2ème via l’émergence de l’électricité et des énergies fossiles pour la production de masse La 3ème a été marquée par l’avènement de l’informatique, la télécom et de l’électronique. 

    Le monde assiste désormais à une quatrième révolution industrielle née de la convergence des technologies numériques et des techniques de production industrielle.  Appelée aussi “industrie du futur”, l’industrie 4.0 allie objets réels et technologies numériques pour aboutir à des produits encore plus performants, grâce à une activité optimisée. Pour ce faire, elle fait appel aux robots, à l’internet des objets, à la blockchain, le Big Data, à l’impression 3D, à la réalité augmentée et, bien sûr, à l’intelligence artificielle. Ces différentes technologies transforment l’usine traditionnel en usine connectée afin d’accroître la performance opérationnelle et la flexibilité de la production. Les données récoltées permettent ensuite de comprendre, anticiper et s’adapter.

    Face à la crise, les avantages découlant d'une numérisation de l'ensemble de l'usine peuvent s'avérer décisifs en termes d'agilité, de rentabilité et de productivité pour résister aux périodes de changement et faire face aux fluctuations de la demande, tant à la hausse qu'à la baisse. Actuellement, seulement 10% des fabricants mondiaux relèvent de la catégorie des champions numériques. Et près des deux-tiers d’entre eux viennent tout juste de débuter leur migration, selon l'étude opérationnelle de PwC Digital, réalisée en 2018.

    Il est donc urgent de passer à ce nouveau type d’industrie pour rester compétitif. Or, cette transition nécessite de gros investissements et des solutions innovantes souvent développées par des startups. Quelles sont les startups qui redéfinissent l’industrie ? Quelles technologies utilisent-elles ? 

    Forinov vous présente ces startups qui font vivre l’industrie 4.0


    M-CADOR : Automatiser l’inspection visuelle avec l’IA

    M-Cador est un spécialiste de l’analyse d’images et vidéos en temps réel. Basée sur des caméras intelligentes et/ou des smartphones, leur solution permet d’automatiser les tâches d’inspections visuelles complexes : - Détection et classification de défauts sur des surfaces - Mesures dimensionnelles - Détection d’objets et d’entités - Objets non conformes - Lecture optique de caractères (OCR) L’objectif est de faire gagner du temps, pour laisser les opérateurs se concentrer sur leur cœur de métier et laisser la tâche de détection chronophage aux machines. Faire moins d’erreurs, là où les opérateurs humains peuvent avoir un niveau de performance fluctuant, leurs algorithmes garantissent un niveau de précision élevée et un taux d’erreurs constant. 


    Dillygence : la solution pour transformer les opérations

    Dillygence développe le logiciel DispoX qui est spécialisé dans la modélisation et l'optimisation des flux de production. Leur solution est connectée à l'usine et permet en temps réel d'effectuer des diagnostics et d'aider à l'élaboration de plans d'actions chirurgicaux d'amélioration du flux, dans un objectif de réduction des coûts de production, de réduction des stocks et encours. Grâce à l’expertise industrielle de leurs équipes, ils sont en mesure de filtrer tout le bruit autour de l’Industrie 4.0 pour aider leurs clients à améliorer leurs processus, à trouver et à hiérarchiser les technologies dont ils ont juste besoin pour révolutionner leurs opérations de développement produits, de fabrication et de supply chain. DispoX prend toute sa place dans cette transformation.


    Amiral Technologies : Prédire les problèmes et défauts avant qu’ils n’arrivent

    Amiral Technologies est un spin-off du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Son innovation est le résultat de 10 ans de recherche académique en Intelligence Artificielle, Automation et Théorie du Contrôle. Sa technologie révolutionne le traitement des données de l'IIoT pour des secteurs industriels critiques, complexes et à forte valeur ajoutée. Amiral Technologies est capable de mettre en place des modèles prédictifs de défaillances puissants et performants, capables d'apprendre avec peu ou pas de données historiques de défaillance. La startup ambitionne de créer une industrie numérique avec zéro défaut et zéro panne ! L’objectif est de pouvoir enfin passer d’une maintenance corrective coûteuse à une maintenance prédictive économique

     

    TILKAL : laissez vos produits raconter leurs histoires

    Tilkal est une plateforme logicielle innovante de traçabilité et de transparence pour les industriels et les marques. Combinant technologies blockchain et big data, la plate-forme Tilkal collecte les données de traçabilité aux différents étages de la supply chain et permet leurs échanges entre acteurs. Tilkal analyse la supply chain bout en bout et identifie les faits importants pour améliorer le fonctionnement de la filière, en s’attaquant notamment aux enjeux business de transparence, de conformité et d’optimisation opérationnelle.

     

    Inuse : la solution qui concilie industrie et environnement

    InUse aide les usines à réconcilier performance et éco-efficience grâce au DCI Hub : une application IoT qui rassemble les services connectés permettant de réduire les gaspillages de temps, de matériaux et de ressources naturelles des usines.

    Le DCI Hub fait entrer l’amélioration continue dans l’ère du digital où les équipements connectés exploitent les données de production pour guider les opérateurs, techniciens et manager de l’usine sur les meilleures actions à réaliser. L’application de cette startup permet de répondre à trois enjeux industriels majeurs au sein d’un unique environnement : l’atteinte de l’excellence opérationnelle, le passage à la maintenance connectée et l’optimisation des processus de production. Elle permet par exemple de suivre en temps réel la performance des lignes de production, prédire les futures pannes de leurs machines ou d’optimiser l’efficacité des nettoyages en place (NEP) dans l’industrie agroalimentaire.